Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa Vie citoyenneLe Conseil Économique, Social, Environnemental LocalRencontre avec la présidente déléguée du CESEL

Rencontre avec la présidente déléguée du CESEL

Date de publication : 26-02-2016   |   Dernière mise à jour : 26-02-2016   |     |  

La mission du CESEL est d’éclairer la municipalité sur les différents projets de nature économique, sociale et environnementale d’intérêt municipal.

Rencontre avec Nicole Marichez, la Présidente déléguée du CESEL.

 

Pourquoi avez-vous souhaité devenir membre du CESEL ?
Nicole Marichez : Je suis isséenne depuis 25 ans, mes enfants y ont grandi, j’y ai terminé ma carrière professionnelle et je me suis impliquée depuis une dizaine d’années dans plusieurs secteurs de la vie associative. Dès la publication de l’appel à candidatures, j’ai fait part de ma motivation pour rejoindre le CESEL. Cette mission au service de la ville m’est apparue comme le prolon ge ment naturel de mon engagement associatif.

 

En tant que présidente déléguée, quel est votre rôle au sein de cette instance ?
N. M. : Mon rôle est de répondre aux attentes du président, André Santini, en me saisissant des sujets d’études qu’il nous soumet ou en prenant l’initiative de lui proposer d’autres thèmes. Plus concrètement, il s’agit d’élaborer le pro gramme de travail, d’en fixer le calendrier, puis d’en suivre et d’en coordonner la réalisa tion. Il me revient ensuite de faire la synthèse des travaux réalisés par les trois sections afin d’élaborer les rapports d’activité qui lui sont présentés.

 

Concrètement comment se passe le travail du CESEL ?

N. M. : Le CESEL compte 80 conseillers répartis en trois sections: économique, sociale, environnementale. Chaque section est animée par un vice-président(e). Nous travaillons sur des thèmes annuels ou pluriannuels qui font l’objet d’un rapport en assemblée.
La mise en place effective de groupes de travail va permettre d’approfondir les thèmes retenus, d’aller sur le terrain et de commencer à mettre en forme les résultats de leurs travaux. Depuis le début de l’année, chaque section s’est déjà réunie à trois reprises.

 

Il est indispensable que le CESEL travaille en parfaite relation avec les élus municipaux, selon les sujets d’études, et avec les conseils de quartiers qui sont au coeur des préoccupations et des attentes des isséens. Arthur Khandjian, Maire-Adjoint délégué à la démocratie locale et à la vie des quartiers, est notre interlocuteur et référent auprès de ces différentes instances.
Une synthèse des travaux est effectuée une fois par trimestre en bureau, puis deux fois par an en assemblée générale. Un rapport annuel global sera présenté au Président du CESEL.

 

Quels sont les projets sur lesquels le CESEL travaille actuelle ment ?
N. M. : Pour cette première étude il nous a été proposé un thème large pouvant être travaillé par les trois sections, chacune sous son angle spé ci fique.
Il s’agit des « Nouvelles attentes des Isséens » : vaste sujet qui prendra en compte toutes les compo santes de la vie locale, familles, services, entre prises, commerces… Chaque section se saisira de quelques thèmes prioritaires à explorer sur le terrain.

 

Quels projets souhaiteriez-vous porter à l’avenir ?
N. M. : La ville est en perpétuelle évolution, de nouveaux habitants arrivent, des entreprises nou velles s’implantent. Les idées ne manque ront pas, d’autres surgiront probablement du travail qui sera fait cette année par l’ensemble des membres du CESEL.

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page