Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa villeL'environnementÀ la découverte des oiseaux du Parc de l’île Saint-Germain

À la découverte des oiseaux du Parc de l’île Saint-Germain

Date de publication : 07-07-2015   |   Dernière mise à jour : 18-03-2016   |     |  

Rencontre avec Denis Joye, un amoureux de la nature et des oiseaux qui organise ces visites gratuites un samedi par mois.

Comment se déroule une visite ornithologique du parc ?
Je propose une sortie par mois, le samedi, de 9h à 12h sur réservation au 06 81 57 26 33 (appel entre 19h et 21h). Chaque participant (maximum 12 par visite) est invité à se munir d’une paire de jumelles pour profiter au mieux de ce moment d’observation. Nous faisons un tour complet du parc. En général, dans le jardin des découvertes et les jardins imprévus, nous avons la chance de voir des oiseaux intéressants. La visite se termine par une promenade le long du petit bras de Seine (la berge côté Issy) pendant laquelle nous espérons toujours surprendre le martin-pêcheur, le clou du spectacle !
 

Quelles sont les informations pratiques à connaître pour participer à l’une de vos visites ?

Les visites sont ouvertes à tous, enfants et adultes, amoureux de la nature. J’essaie de donner des moyens mnémotechniques pour apprendre à identifier les espèces. La première clef est la reconnaissance du chant : souvent, on entend un oiseau avant de la voir ! Pour aider les participants, il m’arrive d’utiliser des enregistrements sonores stockés dans la mémoire de mon téléphone.

 

D’où vient votre passion pour les oiseaux ?
Elle date du début des années 2000. Au cours de ces années, je me suis pris de fascination pour la beauté de leur vol, pour l’élégance de leur plumage, pour la richesse de leur chant. L’oiseau est pour moi l’animal photogénique par excellence : j’adore les photographier et les enregistrer.

 

Combien d’espèces recense-t-on dans le Parc de l’Île Saint-Germain ?
Au cours d’une visite, il est possible d’observer une trentaine d’espèces différentes. Depuis que je fréquente le parc, j’ai recensé une soixantaine d’espèces observables sur l’année. Grâce à sa situation insulaire et sa gestion différenciée, le parc peut abriter un nombre relativement élevé d’espèces : des passereaux familiers de nos jardins et nos forêts, des oiseaux marins et certains échassiers attirés par les milieux humides des bords de la Seine. Parmi les plus beaux, je peux citer le martin-pêcheur, le bouvreuil pivoine, le pic épeiche ou encore la bergeronnette des ruisseaux.

 

Avec le temps, avez-vous vu des espèces apparaître, ou au contraire disparaître, à Issy ?
Cette année par exemple, j’ai observé pour la première fois un couple nicheur de mésanges huppées. Le parc abrite plusieurs espèces nicheuses sédentaires (merle, mésanges, bouvreuil, pinson, troglodyte, rougegorge, accenteur, grive musicienne, geai, martin pêcheur…). Certains migrateurs viennent nicher régulièrement dans le parc (fauvette à tête noire, fauvette grisette, fauvette des jardins, pouillots, hypolaïs). Quelques espèces telles les pics fréquentent le parc uniquement pour se nourrir. D’autres, plus rarement observables, utilisent le parc temporairement pour une halte migratoire (grive mauvis, sizerin flammé, bruant des roseaux).

 

Quels conseils pourriez-vous donner aux Isséens pour les aider à respecter l’écosystème du Parc de l’Île Saint-Germain et notamment les oiseaux ?
En période de nidification, il faut éviter de déranger les oiseaux. J’ai souvenir d’un couple de mésanges à longue queue nichant à 50 cm du sol, dans un petit sapin à proximité duquel des enfants jouaient au football.
Sur ma recommandation, le responsable du parc avait fait aménager une palissade de protection. Je constate également que l’installation de péniches toujours plus nombreuses le long de la berge du petit bras de Seine, restreint l’espace où le martinpêcheur peut nicher sur l’île, ce qui pourrait bien entraîner son départ.
En revanche, certains oiseaux sédentaires se sont habitués à la présence des visiteurs et sont devenus moins farouches. Il est possible d’observer les bouvreuils pivoines à moins de 2 mètres de distance : c’est toujours un régal pour les yeux !

 

Inscrivez-vous au 06 81 57 26 33 (appel entre 19h et 21h)

 

Web : http://denis.joye.free.fr/

 

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page