Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa villeHistoire et patrimoineLa "success story" aéronautique des frères Voisin à Issy

La "success story" aéronautique des frères Voisin à Issy

Date de publication : 10-01-2008   |   Dernière mise à jour : 13-03-2013   |     |  

Les frères Gabriel (1880 – 1973) et Charles (1882 – 1912) Voisin, après avoir contribué aux exploits des pionniers de l’aviation, furent à Issy les premiers constructeurs d'avions en série du monde.

Gabriel Voisin, mécanicien de génie, s’affirme sans nul doute comme l’exemple même du « pionnier avionneur » dont le nom reste avant tout attaché à la ville d’Issy-les-Moulineaux. Si son premier atelier se situe rue de la Ferme à Billancourt, c’est sur un biplan Voisin qu’un Delagrange et un Farman vont progressivement découvrir – à Issy – ce qu’est la maîtrise d’un aéroplane jusqu’à remporter le fameux Grand Prix du 13 janvier 1908.

Dès 1907, la petite entreprise des « Frères Voisin » installe un hangar à Issy en bordure du Champ de Manœuvre. Mais il faut attendre l’hiver 1909-1910 pour voir l’édification d’une première usine Voisin, boulevard Gambetta (actuel Boulevard des Frères-Voisin) à Issy-les-Moulineaux.

Lorsque la guerre éclate Gabriel Voisin devient l’un des principaux fournisseurs d’avions de reconnaissance, armés ensuite de mitrailleuses, puis de canons, enfin porteurs de bombes. C’est également à bord d’un biplan Voisin à moteur Salmson-Canton-Unne qu’a lieu la célèbre « première victoire aérienne » par l’équipe FRANTZ-QUENAULT le 15 octobre 1914.

Pour faire face aux besoins des armées alliées, le constructeur étudie et construit des avions de plus en plus gros : triplans, bimoteurs, bifuselages, et même « Sesquiplan ». Devant l’accroissement de la production, les usines Voisin s’étendent successivement rue Jean-Jacques Rousseau (rue Guynemer actuelle) et rue Marceau.

Avec la fin des hostilités, Gabriel Voisin abandonne volontairement cette activité pour se lancer dans la construction automobile, domaine qui lui paraît alors constituer un marché beaucoup plus prometteur. La « Société des Aéroplanes Voisin » ne s’arrêtera de fonctionner qu’en 1958.
 


Les frères Voisin (Gabriel et Charles) Tirage photographique, début 20e siècle, par Henri Manuel. Coll. & © Musée. Musée Français de la Carte à Jouer. Cl. F. Doury / MFCJ - Ville d’Issy-les-Moulineaux

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page