Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa villeHistoire et patrimoineLes Arches

Les Arches

Date de publication : 28-02-2008   |   Dernière mise à jour : 14-03-2013   |     |  

Les Arches sont un exemple réussi de réhabilitation d’un patrimoine architectural à l’abandon devenu vivier créatif et artistique.

Elles appartiennent à l’une des trois voies ferrées qui desservent la ville depuis un siècle et demi :
- Montparnasse – Versailles-Rive gauche, créée en 1843 au sud, dont la gare, aujourd’hui « de Clamart », était initialement située sur le territoire d’Issy-les-Moulineaux,
- Puteaux – Champ de Mars, ouverte le long de la Seine en 1889 pour l’Exposition Universelle. Elle est devenue la ligne de tramway T2 (prolongée fin 2009 jusqu’à la Porte de Versailles) ; mais elle a conservé son ancienne gare « des Moulineaux », à l’architecture très caractéristique de la fin du 19e siècle,
- Invalides – Versailles, tracée à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1900. Ses arches, en venant couper la ville en deux, apparaissent comme un élément fort dans le paysage isséen.

La création de cette ligne n’a pas été sans poser de nombreux problèmes techniques dont les solutions expliquent les caractéristiques et l’intérêt actuels.. Les sols, argileux, sablonneux, creusés d’anciennes carrières, y sont en effet fragiles. Il y a en outre une dénivellation importante à racheter, puisqu’ il s’agit, après avoir quitté la Seine, de s’élever régulièrement et rapidement pour atteindre Meudon en haut du coteau. il faut enfin s’accommoder d’un tissu urbain très dense qui impose la mise en œuvre de remblais et surtout de viaducs aussi souvent que possible pour éviter l’achat onéreux de terrains et de propriétés. Pour enjamber rues et ensembles bâtis sont notamment lancés de vastes tabliers de métal et béton armé réalisés sur un modèle de François Hennebique. Enfin, du fait des nombreux tunnels et des besoins en ventilation qu’ils induisent, la traction électrique, alors toute nouvelle, était apparue d’emblée mieux adaptée que la traction à vapeur. C’est ainsi que la ligne est devenue la première ligne électrifiée d’importance en France.

Les Arches
En 1996, la Ville, profitant du souhait de la SNCF de conforter les piles du viaduc, établit un programme de rénovation et d'embellissement des Arches confié à l’ Agence d’architectes Dubosc et Landowski.
Les 24 arches de bois et de verre livrées au cours de l'année 2001 ont été dédiées à des activités sportives et culturelles : l'escalade avec l'association « Mur Mur », le cinéma d'animation avec l'association Kino, des équipements d'animation pour la jeunesse et le quartier avec l'Entrepont.

Enfin 27 ateliers d'artistes ont été investis en 2002 par 30 artistes. Sous le nom « Les Arches », ils font partager aux Isséens leur passion de l'art contemporain : photos, peintures, sculptures en bronze, en bois ou en pierre…

En 2002, la qualité de la réalisation de ce grand projet a valu à la Ville un trophée dans le cadre du grand prix de l'Environnement des villes d'Île-de-France : le premier prix dans la catégorie «urbanisme, conservation du patrimoine et développement durable».

 

 

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page