Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa villeLes rues d'IssyLes rues d'Issy de C à DCharlot (rue)

Charlot (rue)

Date de publication : 18-04-2006   |   Dernière mise à jour : 01-07-2015   |     |  

La rue commence place Président Robert Schuman et se termine rue du Gouverneur Général Félix Éboué.Elle est située dans le quartier : Val de Seine / Les Arches.Elle mesure 223 mètres de long.

Elle a repris le tracé d’un ancien chemin (sans doute antérieur au 17ème siècle) qui allait de la Grande Rue à la Seine, traversant le lieu-dit « Le Grand Abreuvoir ». Sa largeur est portée à 12 mètres suite à une délibération du Conseil municipal du 21 novembre 1857. Elle est aménagée en voie piétonne au début des années 1980.

 



Formant le prolongement de la rue Rouget de Lisle, elle porta comme celle-ci le nom de chemin de l’Abreuvoir (au début du 19ème siècle), puis de rue de l’Abreuvoir.

 

 

 

 

 



Le nom actuel lui a été donné par une délibération du Conseil municipal du 23 décembre 1906.



Le nom a été choisi en souvenir de Jean-Baptiste Charlot, Maire d’Issy de 1888 à 1894.



Jean-Baptiste Charlot est né en 1828 dans une famille de jardiniers et de maraîchers. Devenu à son tour maraîcher « primeuriste », il avait ses terrains dans la plaine (à l’emplacement de l’actuel héliport). Il possédait également un pavillon à proximité, en bordure de la rue à laquelle son nom a été donné.

Personnage de premier plan dans la vie locale, il fut un temps président de la Confrérie de Saint Fiacre (qui regroupait les jardiniers).

Il fut élu Maire en 1888. Mais il donna sa démission le 24 septembre 1894 à la suite de l’expropriation par la Ville de Paris de 63 hectares de terrains nécessaires à la création d’un champ de manœuvres militaires.

C’est sous sa mandature que par une décision du Conseil municipal du 21 avril 1894, une vingtaine de rues de la ville a été débaptisée pour recevoir des appellations faisant référence à la grande tradition révolutionnaire. Cette décision, incarnation d’un courant républicain radical très fort en cette fin du 19ème siècle, avait valeur de symbole.

Jean-Baptiste Charlot est mort en 1906.

 

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page