Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa villeLes rues d'IssyLes rues d'Issy de G à HGaston et René Caudron (rue)

Gaston et René Caudron (rue)

Date de publication : 19-04-2006   |   Dernière mise à jour : 01-07-2015   |     |  

La rue commence rue Rouget de Lisle et se termine rue Camille Desmoulins. Elle est située dans le quartier : Val de Seine / Les Arches. Elle mesure 120 mètres de long.

Elle a été percée dans le cadre de l’aménagement de la ZAC multi sites Forum Seine.

 

Elle était désignée pendant les travaux d’aménagement sous le double nom de «mails M2 et M3».

 

 

Le nom actuel lui a été donné par une délibération du Conseil municipal du 3 octobre 1996.

 

 

Le nom a été choisi en souvenir de Gaston (1882 - 1915) et René Caudron (1884 - 1959), pionniers de l’air, ayant installé une usine d’aviation à Issy-les-Moulineaux.

 

 

Fils d’un riche agriculteur picard, les frères Caudron ont leur avenir tout tracé : l’aîné, Gaston, est destiné au négoce de vin et le cadet, René, doit reprendre l’exploitation familiale.
Mais dès 1908, dans la ferme paternelle de Romiotte, les frères construisent un planeur avec l’aide du charron de la ferme et en 1909, René, se faisant remorquer par un cheval, survole les dunes du Crotoy. Puis ils équipent d’un moteur Anzani leur appareil qui réussit une série de lignes droites.
Les essais continuent. Ils construisent une usine à Rue, et ouvrent au Crotoy une école de pilotage d’où sortiront 30 pilotes brevetés. Une autre école de pilotage est créée à Issy-les-Moulineaux, à l'intersection des rues Rouget de Lisle et Camille Desmoulins, fin 1911.
Parti du terrain d’Issy, le 11 février de la même année, Robert Grandseigne effectue sur un appareil Caudron G1 le premier vol de nuit, ainsi que le premier survol de la capitale.
Pendant les années qui précèdent la Première Guerre mondiale, les deux frères construisent des avions, les G3, à l’origine de nombreux exploits : le record de France d’altitude le 15 avril 1913, le premier looping (par Pierre Chanteloup) le 20 novembre à Issy. C’est également en 1913 que les Caudron livrent à la Chine la première escadrille, composée de 12 avions.
La guerre éclate. L’établissement de Rue est transféré à Lyon sous la direction de Gaston. En 1915, à la demande du Ministère de la Guerre, René s’installe à Issy-les-Moulineaux, rue Jean-Jacques Rousseau (actuellement rue Guynemer). Le 12 décembre 1915 Gaston se tue lors de la présentation d’un bimoteur.
Jusqu’en 1918, les deux usines tournent à plein rendement. Elles emploient jusqu'à 1.300 ouvriers. 4.000 appareils sont construits, dont le fameux G4.
La fin des hostilités entraîne une reconversion vers l’aviation civile. Les performances se poursuivent ; certaines sont plus originales que d’autres : Védrines, après s’être entraîné à Issy, atterrit sur le toit du magasin des Galeries Lafayette le 19 janvier 1919.
Conséquence de la concentration de l’industrie aéronautique, en juillet 1932, Caudron fusionne avec la S.A. des Usine Renault (qui fournissait déjà les moteurs) et devient la SA des Avions Caudron. A leur tour, les Caudron-Renault s’illustrent dans de nombreuses compétitions et accumulent les records de vitesse avec à leurs commandes des pilotes prestigieux comme Delmotte ou Hélène Boucher.
En 1938, René Caudron se retire. Il meurt le 27 septembre 1959 dans sa 75ème année.

 

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page