Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa villeL'internationalLes Femmes de Dapaong se racontent

Les Femmes de Dapaong se racontent

Date de publication : 09-12-2015   |   Dernière mise à jour : 27-01-2016   |     |  

Un livre met en avant des femmes de notre ville jumelle togolaise qui, malgré les difficultés, ont retrouvé une certaine joie de vivre grâce au travail.

En 2012, la Ville et le SEDIF finançaient à Dapaong un projet eau et assainissement avec l'ONG EAST (Eau, Agriculture et Santé en milieu Tropical). L'un des axes portait sur la collecte, le tri et la valorisation des ordures ménagères.

 

Pour cela, il fallait s'appuyer sur des équipes locales. C'est ainsi qu'ont été créées les Associations de Femmes pour la Promotion de l'Hygiène (AFPHys). Les premières à s'intéresser au projet sont sans aucune ressource, parfois veuves, répudiées… elles cherchent de quoi subvenir à leurs besoins et une existence sociale. La collecte et le recyclage des déchets est un travail très dur et avec une mauvaise réputation. Certaines ont dû se battre au sein de leur famille pour continuer.

 

Aujourd'hui, les résultats sont là, les rues sont plus propres. Ces femmes sont désormais devenues des modèles. Ce livre relaie leur expérience : la découverte d'un métier, l'importance de l'hygiène collective mais aussi la fierté de travailler et d'être rémunérées. En 2015, les AFPHys regroupaient presque 90 femmes dans 6 quartiers. Ce n'est qu'un début… La Ville continue à les soutenir et à former de nouvelles AFPHys à travers un nouveau projet d’aide au développement à Dapaong sur l’accès à l’hygiène et à l’assainissement.

 

"C'est par des femmes comme ça que l'Afrique va s'en sortir" (Myriam Capello-Pichoire)

 


Femmes de Dapaong. Au Togo, des femmes prennent la parole
Éditions de L’Harmattan - 17 € - www.editions-harmattan.fr

 

Retrouvez égalment toute l'actualité des AFPHYs sur le blog Femmes de Dapaong

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page