Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa villeL'internationalIssyJapon, une fleur après la catastrophe

IssyJapon, une fleur après la catastrophe

Date de publication : 11-01-2016   |   Dernière mise à jour : 11-01-2016   |     |  

Tomo Masse-Nagami, japonaise et isséenne depuis 2008, partage avec vous l'histoire d'IssyJapon.

Si nous nous souvenons encore de la soirée émouvante du 20 novembre 2015, Tomo Masse-Nagami nous rappelle pourquoi cette aventure a commencé.

 

Comment le collectif IssyJapon s'est-il créé ?
En mars 2011, après le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon, j'ai été interviewée par la ville d’Issy-les-Moulineaux en tant que isséenne japonaise. À travers cet article, j’ai dû, sans m'en rendre compte, devenir une référence sur ce que habitants de la Ville ressentaient. Par la suite, des gens ont commencé à me contacter, je pense que nous avions vraiment besoin de témoigner de nos émotions, d’agir ensemble face à l'ampleur de cette catastrophe. 

 
Cela fait presque 5 ans. Peut-on dire que "l'après tsunami" est fini ?
La situation est très complexe. On ne peut pas totalement se remettre d'une telle catastrophe, qui a chamboulé tant de vies. Nous ne sommes pas entièrement à l'abri d’autres conséquences. En plus de reconstruire, il faut continuer les actions de prévention.

 

Chaque année en novembre, une soirée est organisée en marge de la Semaine de la Solidarité Internationale et le la Quinzaine des Droits de l'Enfant. Pourquoi est-ce important de continuer ?
Cela fait 7 événements organisés depuis mai 2011, grâce à la ville d’Issy-les-Moulineaux et à l’Espace Icare. Nos collectes, même petites contribuent à l’éducation des enfants du Département de Miyagi et au service Prévention des Risques à la ville d’Ichikawa, partenaire d'Issy-les-Moulineaux. Ce n'est qu'un petit geste, mais quelque fois un geste simple peut avoir des conséquences très positives. 
C'est un peu comme un inconnu qui vous aide à porter une valise lourde. Quelques mots sympathiques avec cette personne produisent une conséquence positive - la sérénité humaine. De la même manière, si les habitants au Japon, notamment les enfants, savent que dans un pays lointain, les gens pensent très fort à eux, ce sera un réconfort et une source d’énergie dans leurs vies. Il est aussi important de continuer telles actions, car c’est dans la continuité que nous arrivons à créer une vraie relation. 

 

 

Retrouvez l'actualité d’IssyJapon sur facebook.com/Issy-Japon-172141282871662/

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page