Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa villeLes chiffres clés et les financesLa bonne gestion financière d’Issy encore pénalisée par l’État

La bonne gestion financière d’Issy encore pénalisée par l’État

Date de publication : 28-12-2016   |   Dernière mise à jour : 28-12-2016   |     |  

Le débat d’orientations budgétaires pour l’exercice 2017, organisé au Conseil Municipal le 15 décembre dernier, avait pour objectif de préparer l'examen du prochain budget, prévu en février.

Depuis plusieurs années, les finances de la Ville subissent une diminution très importante de ressources, principalement du fait de la réduction des dotations reversées par l’État en contrepartie de services rendus, de réformes lourdes telles que les rythmes scolaires de la hausse des fonds de péréquation au bénéfices d'autres collectivités.

 

 

Le dynamisme fiscal dont bénéficie la Ville a pu jusqu’alors compenser en partie ces coupes drastiques, sans augmentation de la pression fiscale. Dès 2014, la Municipalité a mis en place un plan d’économie pluriannuelle destiné à dégager des marges d’épargne supplémentaires, en affectant le moins possible le nombre et la qualité des services offerts à la population. Ainsi la Ville a pu jusqu’ici faire face en maintenant des taux de fiscalité des ménages extrêmement bas.

 

Le financement de ses investissements futurs reste assuré par l’affectation de ses excédents passés ainsi que par la quasi-absence d’endettement (l’encours de la dette s’élève à 687 000 € en décembre 2016, soit 10 € par habitant contre 1 335 €par habitant en moyenne pour les communes de la même strate).
Toutefois, la pression s’est accentuée en 2016, altérant sensiblement la situation financière de la Ville, même si celle-ci conserve, cette année encore, une capacité d’autofinancement satisfaisante grâce à des recettes tirées de l’aménagement du territoire.

 

Après plusieurs exercices accumulant les baisses de ressources et augmentations des péréquations, l’année 2017 verra encore la pression sur nos finances locales s’accroître (3M€ au moins de pertes supplémentaires imposées sont à prévoir). Le budget 2017 va devoir prendre en compte ces contraintes supplémentaires avec des marges de manoeuvre amoindries. Des décisions structurantes seront à prendre concernant le respect incontournable de notre équilibre budgétaire, ainsi que le maintien ou modification de notre offre de services publics de qualité : l’équipe municipale prépare ce budget 2017 avec toute la mobilisation et réflexion nécessaires en vue de défendre au mieux les intérêts des Isséens.

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page