Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLes grands rendez-vousMétamorphoses : Issy se [ré]inventeL’architecture contemporaine est d’abord synonyme de confort

L’architecture contemporaine est d’abord synonyme de confort

Date de publication : 11-06-2007   |   Dernière mise à jour : 03-10-2018   |     |  

L’agence d’architecture parisienne Elizabeth Naud et Luc Poux a imaginé un bâtiment dans lequel l’EHPAD est situé en coin de rue comme pour garder le contact avec la ville.

L’agence d’architecture parisienne Elizabeth Naud et Luc Poux est lauréate du concours lancé en 2006 par la SEMADS (Société d’Economie Mixte d’Arc de Seine).

L’ensemble de 7 500 m² se développe autour d’un jardin intérieur. Cette cour plantée accueille le visiteur dès le hall d’entrée. Encadrée des deux côtés par un promenoir et une galerie à l’air libre ponctuée d’une colonnade en béton, la cour est traversée de passerelles aériennes réservées au personnel.

 

 

 

L’édifice de haute qualité environnementale s’affirme par un gris doux caractéristique de la pierre quartzite de Vals. Pour Elizabeth Naud et Luc Poux, « l’architecture contemporaine est d’abord synonyme de confort » : les grandes baies vitrées des chambres donnent leur caractère aux façades. Composées d’une partie fixe en verre autonettoyant, elles intègrent des stores électriques pour le confort et l’intimité. Les allèges surbaissées permettent de voir dehors depuis le lit ou le fauteuil et offrent un large appui pour s’asseoir ou poser des objets familiers.
Autre élément de confort, thermique cette fois, le plancher basse température réversible (chauffant, rafraîchissant) équipe la résidence, outre les salles climatisées et aucune chambre n’est orientée au sud.

 

 

Le dernier étage et la terrasse sont plus particulièrement destinés à l’accueil des personnes désorientées et en perte d’autonomie. De grands cadres métalliques protecteurs y délimitent les jardins thérapeutiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page